Serait-il stupide?

La condamnation est unanime, y compris chez des « Marcheurs ». Le ministre de l’Intérieur vient de pointer du doigt « les ennemis ». Ce sont, selon lui, La France Insoumise et Le Rassemblement National. Parle-t-il en son nom propre ou au nom du gouvernement? Dès lors, la question se pose: son costume de ministre serait-il trop grand pour lui? Explications:

La France Insoumise, hors NUPES, et le Rassemblement National, sont les deux principales oppositions à l’Assemblée Nationale. Ce sont les électeurs qui l’ont décidé. Des français, tout simplement. Sont-ils des ennemis de la République? La République garante des libertés individuelles, libertés de penser, d’écrire et de dire. Certes, l’on peut ne pas être d’accord avec les options politiques de tels partis. S’y opposer, les combattre, les critiquer, fait partie de la règle démocratique, mais s’intègrent à part entière dans cet ensemble national. Ils ont obtenu l’approbation de français par les urnes. Si ces partis sont dangereux pour les institutions, si leur comportement, discours et action, contreviennent aux lois de la République, alors pourquoi ne sont-ils pas dissous sur proposition du ministre de l’Intérieur lors d’un Conseil des ministres?

Monsieur Darmanin a-t-il une idée précise du mot « ennemi »? Dans l’affirmative, il doit savoir que « ennemi » désigne une ou plusieurs personnes qu’il faut abattre, mettre hors d’état de nuire, physiquement. Dans une moindre mesure, le saisir pour le juger et l’emprisonner. Il veut donc se débarrasser de 160 députés qu’il enverrait à la prison de la Santé? Et leurs électeurs où? Non, espérons seulement qu’il s’agisse de sa non-maitrise de la langue française. Pour un ministre, ça la fiche mal, ou ça l’affiche mal. Les deux s’adaptent au ministre excessif.

il apparait donc que Monsieur Darmanin n’est pas à sa place. La séquence du stade de France est très explicite sur ses capacités à contrôler les situations périlleuses. Ses divers dérapages ne laissent aucun doute sur ses limites. Désigner comme adversaires des partis autres que Renaissance est logique, désigner comme ennemis LFI et RN est une stupidité.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*